Euskal herria Iparralde (Nord) eta Hegoalde (Sud)

EUSKAL HERRIA: Iparralde (Nord) Hegoalde (Sud)

 



Pendant la guerre civile espagnole, le Pays Basque a été le théâtre de violents combats entre les forces nationalistes et les républicains. À la fin de la guerre civile, en 1939, le général Franco a instauré une dictature en Espagne, qui a duré jusqu’en 1975.

Depuis la fin de la dictature, la région du Pays Basque a bénéficié d’une autonomie accrue au sein de l’Espagne. Cependant, la question de l’indépendance reste un sujet de débat dans la région, avec des groupes militants qui prônent l’indépendance du Pays Basque par rapport à l’Espagne. (ETA) ETA: Euskadi Ta Askatasuna.:-(  Cliquez:

 

Le Pays Basque est une région historique et culturelle située dans le nord de l'Espagne (Hegoalde) et le sud de la France (Iparralde).

Il est composé de sept provinces traditionnelles (ZAZPIAK BAT)  chacune ayant ses propres caractéristiques culturelles et géographiques. Voici un aperçu des sept provinces basques :

 

Álava (Araba en basque) : Située dans le sud du Pays Basque espagnol, Álava est la seule province enclavée et la plus petite des provinces basques. Sa capitale est Vitoria-Gasteiz, qui est également la capitale du gouvernement basque. Álava est connue pour sa production viticole, en particulier dans la région de la Rioja Alavesa.

 

Biscaye (Bizkaia en basque) : Située sur la côte nord de l'Espagne, Biscaye est la province la plus peuplée du Pays Basque. Sa capitale, Bilbao, est une ville industrielle et culturelle avec des attractions comme le musée Guggenheim. La Biscaye est également connue pour ses plages et ses falaises spectaculaires.

 

Guipúzcoa (Gipuzkoa en basque) : Cette province côtière est située à l'est de Biscaye et abrite la ville de Saint-Sébastien (Donostia en Basque), qui est également la capitale de la province.

Saint-Sébastien est une destination touristique populaire, connue pour ses plages, sa gastronomie et ses festivals. Guipúzcoa est également célèbre pour ses montagnes et ses espaces naturels, tels que le parc naturel d'Aiako Harria.

 

Le Labourd (Lapurdi en Basque) : Labourd fait partie du Pays Basque nord (Iparralde) . Il est situé sur la côte atlantique et abrite la ville de Bayonne, qui est le centre économique et culturel de la région. Le Labourd est réputé pour ses paysages côtiers, ses plages et ses traditions basques, comme les fêtes de Bayonne et les compétitions de pelote basque.

 

Basse-Navarre (Nafarroa Beherea en Basque) : Située au nord des Pyrénées, la Basse-Navarre fait également partie du Pays Basque Iparralde.

Elle est caractérisée par ses paysages vallonnés et ses villages pittoresques. La ville de Saint-Jean-Port (Donibane Garazi en Basque) est la principale localité de cette province et est un point de départ populaire pour le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Camino de Santiago).

La Basse-Navarre est également célèbre pour ses traditions culturelles Basques et ses fêtes locales.

 

La Soule (Zuberoa en Basque) : La Soule est la plus petite et la plus isolée des provinces Basques du nord.

Elle est située au nord-est de la Basse-Navarre et est bordée par les Pyrénées à l'est et au sud par la Soule qui est connue pour ses paysages montagneux, ses forêts denses et ses vallées verdoyantes.

La principale ville de cette province est Mauléon-Licharre (Maule en Basque) qui est réputée pour sa fabrication de chaussures, notamment les espadrilles.

La Soule possède également une riche tradition culturelle Basque, avec des danses, des chants et des sports spécifiques à la région, comme la variante de pelote basque appelée "xare".

 

Ces sept provinces Basques reflètent la diversité culturelle, géographique et historique du Pays Basque. Malgré les différences entre elles, elles partagent une langue, l'Euskara, (Basque unifié Batua) et un héritage culturel commun qui unit les habitants de cette région unique en Europe. 

 

Le Parlement Basque (Eusko Legebiltzarra en Basque) est l'institution législative de la Communauté autonome Basque Hegoalde. Cette région autonome a été créée en 1979 à la suite de la ratification de son Statut d'autonomie, également connu sous le nom de Statut de Gernika. Le Parlement Basque joue un rôle clé dans la gouvernance et l'autonomie de la région.

Composition du Parlement Basque : Le Parlement Basque est composé de 75 membres, appelés parlementaires, élus pour un mandat de quatre ans. Les sièges sont répartis proportionnellement parmi les trois provinces historiques de la Communauté autonome Basque : Álava, Biscaye et Gipuzkoa. Chaque province élit 25 députés, indépendamment de sa population, garantissant ainsi une représentation équilibrée.

Fonctionnement du Parlement Basque à plusieurs fonctions principales, notamment :

 

  1. Législation : Le Parlement élabore et approuve les lois régionales qui s'appliquent à la Communauté autonome Basque.
  2. Budget : Le Parlement examine et approuve le budget régional proposé par le gouvernement Basque.
  3. Contrôle du gouvernement : Le Parlement Basque exerce un contrôle sur le gouvernement Basque en posant des questions, en demandant des rapports et en organisant des débats.
  4. Il a également le pouvoir de destituer le lehendakari (chef du gouvernement basque) et de dissoudre le gouvernement en cas de manquement aux obligations ou de perte de confiance.

    Autonomie du Pays Basque : Le Statut d'autonomie de Gernika confère un certain niveau d'autonomie à la Communauté autonome basque dans les domaines suivants :

    Compétences législatives : Le Parlement basque peut légiférer dans un large éventail de domaines, tels que l'éducation, la santé, les transports, l'urbanisme, l'environnement, la culture et la langue basque, parmi d'autres. Élection du lehendakari : Le Parlement basque élit le lehendakari, qui est le président du gouvernement basque. Le lehendakari propose un gouvernement et est responsable de la mise en œuvre des politiques approuvées par le Parlement.
  5. Fiscalité : La Communauté autonome basque dispose d'un régime fiscal spécial, appelé le "Concierto Económico" (Accord économique). Ce régime permet au Pays Basque de percevoir et de gérer ses propres impôts, ainsi que de négocier directement avec le gouvernement central espagnol les contributions à la solidarité nationale. 
  6. Police régionale : La Communauté autonome basque a sa propre force de police, appelée Ertzaintza. 
  7. 'Ertzaintza est responsable de la sécurité publique, de la gestion du trafic, de la lutte contre la criminalité et du maintien de l'ordre au sein de la région. Elle travaille en coopération avec les forces de police nationales espagnoles et d'autres forces régionales, mais elle est directement sous le contrôle du gouvernement Basque.

    Langue officielle : Le Basque (Euskara) est une langue officielle aux côtés de l'espagnol dans la Communauté autonome Basque. Le Parlement Basque et le gouvernement Basque sont responsables de la promotion et de la protection de la langue Basque, y compris dans les domaines de l'éducation et des médias.

    Symboles et identité : La Communauté autonome Basque possède ses propres symboles officiels, tels que le drapeau (ikurriña), l'hymne (Eusko Abendaren Ereserkia) et la devise (Zazpiak Bat, signifiant "Les sept [provinces] ne font qu'une"). Ces symboles renforcent l'identité basque et la cohésion régionale.
  8. Il est important de noter que l'autonomie du Pays Basque n'est pas totale, car certaines compétences, comme la défense, la politique étrangère et la monnaie, restent du ressort du gouvernement central espagnol. Cependant, la Communauté autonome Basque jouit d'un haut degré d'autonomie et de pouvoirs législatifs, fiscaux et administratifs qui lui permettent de préserver et de promouvoir sa culture, sa langue et son identité unique.
  9. Malgré cette autonomie, il existe des mouvements politiques et sociaux au sein du Pays Basque qui cherchent une plus grande indépendance ou souveraineté. Les opinions sur ce sujet varient parmi la population Basque, avec des positions allant de l'autonomie renforcée à l'indépendance complète. Le débat sur l'avenir politique et constitutionnel du Pays Basque reste un enjeu important dans la région et en Espagne.

 

 

L’histoire du Pays Basque est complexe et riche en événements. Elle remonte à l’époque préhistorique, avec la présence de populations proto-basques dans la région. Les premiers témoignages écrits remontent à l’époque romaine, lorsque les Romains ont conquis la région en 19 av. J.-C. Ils y ont établi une ville fortifiée appelée Pompéiopolis, qui se trouvait près de l’actuelle Bayonne.

Au cours des siècles suivants, la région a connu de nombreux changements de pouvoir. Elle a été occupée par les Wisigoths au Ve siècle, puis par les Francs au VIIIe siècle, avant de faire partie du royaume de Navarre à partir du Xe siècle. Au cours des siècles suivants, la région a été l’objet de conflits entre les royaumes chrétiens du nord de l’Espagne et les rois musulmans du sud.

Au début du XIXe siècle, la région du Pays Basque faisait partie du royaume d’Espagne. Cependant, au cours du XIXe siècle, la région a connu une forte croissance économique, grâce à l’industrie de la pêche et de la sidérurgie. Cette croissance a entraîné une renaissance culturelle, avec la redécouverte de la langue basque et la création d’une littérature basque florissante.

 

De nombreux mystères enveloppent le Pays Basque, dont l'origine du peuple et de la langue Basque. À ce jour, plusieurs questions demeurent sans réponse. Le Pays basque est imprégné de mystères, de mythes et de légendes qui font partie intégrante de sa culture et de ses traditions ancestrales.

Le mystère des origines du peuple Basque est complexe. Plusieurs théories ont été proposées, les associant aux Écossais, Hébreux, Phéniciens, Finnois, Étrusques, Celtes, Ibères ou Berbères. Cependant, aucune de ces hypothèses n'a été confirmée par l'ethnographie moderne. La langue basque, quant à elle, ne ressemble à aucune autre langue indo-européenne et reste isolée. Une parenté entre le basque et le caucasien a été suggérée, ainsi qu'une possible migration remontant à 3000 ans avant J.C. D'autres théories avancent que les Basques seraient les descendants des hommes vivant dans les grottes des Pyrénées il y a 45 000 ans. Quoi qu'il en soit, l'Euskara est l'une des rares langues à avoir survécu aux invasions de divers peuples.

A l’époque romaine, lorsque les Romains ont conquis la région en 19 av. J.-C. Ils y ont établi une ville fortifiée appelée Pompéiopolis, qui se trouvait près de l’actuelle Bayonne.

 

Au cours des siècles suivants, la région a connu de nombreux changements de pouvoir. Elle a été occupée par les Wisigoths au Ve siècle, puis par les Francs au VIIIe siècle, avant de faire partie du royaume de Navarre à partir du Xe siècle. Au cours des siècles suivants, la région a été l’objet de conflits entre les royaumes chrétiens du nord de l’Espagne et les rois musulmans du sud.

Au début du XIXe siècle, la région du Pays Basque faisait partie du royaume d’Espagne. Cependant, au cours du XIXe siècle, la région a connu une forte croissance économique, grâce à l’industrie de la pêche et de la sidérurgie. Cette croissance a entraîné une renaissance culturelle, avec la redécouverte de la langue basque et la création d’une littérature basque florissante.

 

 

Sorginak et Mythologies Basque

 

Enfin, la mythologie basque est riche en divinités de toutes sortes. Parmi les symboles les plus importants de la culture basque, on trouve le Lauburu, qui est la Croix Basque. Il s’agit d’un symbole solaire que l’on retrouve depuis le néolithique dans de nombreuses autres civilisations sous la forme de svastika. Le Lauburu pourrait représenter le mouvement du temps, c’est-à-dire les 4 saisons, mais il serait aussi le symbole des 4 éléments vitaux en référence au cycle de la vie.

 

La mythologie basque est une tradition riche et complexe qui remonte à des milliers d’années. Elle comprend un ensemble de mythes, de légendes et de croyances religieuses qui ont évolué au fil du temps. Cette mythologie est unique en ce sens qu’elle a été relativement préservée malgré les influences culturelles extérieures.

 

La mythologie basque met en scène de nombreux personnages et figures, dont les plus célèbres sont les sorginak, les sorcières basques. Les sorginak étaient considérées comme des êtres possédant des pouvoirs surnaturels, qui étaient souvent associés à des rituels religieux et à des pratiques magiques. Elles étaient censées avoir la capacité de guérir les maladies, de prédire l’avenir et de communiquer avec les esprits.

D’autres figures importantes de la mythologie basque comprennent les dieux, les esprits et les créatures fantastiques. Les Basques croyaient que ces figures étaient responsables de la création du monde, des forces naturelles et des événements quotidiens de la vie.

La mythologie basque a été transmise principalement par voie orale, ce qui signifie que de nombreux détails ont été perdus au fil du temps. Cependant, il reste des éléments de cette mythologie dans la culture basque moderne, tels que les fêtes religieuses, les danses traditionnelles et les chansons populaires.

En somme, la mythologie basque est une tradition fascinante qui continue d’intriguer les gens aujourd’hui. Elle est un témoignage de l’histoire et de la culture riches des Basques, et offre un aperçu unique du monde spirituel tel qu’il était perçu il y a des siècles.

 

La magie basque est un sujet fascinant qui est étroitement lié à la mythologie et à la tradition basques. La magie basque était souvent pratiquée par les sorginak, les sorcières basques qui étaient considérées comme ayant des pouvoirs surnaturels.

Dans la tradition basque, la magie était souvent associée à des rituels et à des pratiques religieuses, telles que la guérison des maladies ou la protection contre les mauvais esprits. La magie basque était également associée à des pratiques liées à la nature, telles que l’utilisation de plantes pour des potions ou des remèdes.

Il est important de noter que la magie basque était souvent pratiquée dans le respect de la tradition et des croyances religieuses locales. Cela signifie qu’il était souvent considéré comme faisant partie intégrante de la culture et des normes sociales basques.

Aujourd’hui, il existe des personnes qui continuent de pratiquer la magie basque de manière traditionnelle, en suivant les pratiques et les rituels de leurs ancêtres. Cependant, il est également important de souligner que la pratique de la magie doit être entreprise avec respect et avec une compréhension profonde de la tradition basque.

En somme, la magie basque est une pratique qui fait partie intégrante de la riche tradition et culture basques. C’est une voie qui nécessite de la compréhension, du respect et de l’ouverture d’esprit, mais qui peut également offrir des expériences spirituelles riches et profondes.

 

Terre de magie… Terre de sorcellerie La magie et la sorcellerie font partie intégrante de l’histoire du Pays Basque.

Qui ne connaît pas une histoire de sorcière… une légende mystérieuse… une croyance sur des forces invisibles?

 

Une arrière-grand-mère qui guérit les verrues avec des grains de sel qui sont jetés au feu et les verrues disparaissent comme par enchantement. La hache, symbole de vie et de lumière, qui protège l’etxe de la foudre et des malheurs. Le chardon, la « Fleur de Soleil » (eguski lore) qui est cloué sur les portes pour protéger les maisons des tentatives malfaisantes. Les animaux qui véhiculent des symboles. Des formules magiques qui sont censées guérir.

Des rituels qui protègent les villages… Les superstitions, la magie et la sorcellerie ne manquent pas au Pays Basque et elles font partie intégrante de la culture. C’est d’ailleurs pour ces raisons que le pays basque a connu au 17ème siècle l’une des plus grandes chasses aux sorcières de l’histoire avec plus de 5000 cas de sorcellerie. Les principaux supposés foyers de sorcellerie étaient Hondarribia, Zugarramurdi et Doni bane Lohitzun (Saint jean de Luz côté Nord). Les présumé(e)s sorcier(e)s étaient suspectées de jeter des sorts à des créatures vivantes et de se réunir au Jaizkibel en sabats, dirigés par le Diable incarné en bouc (Ahuntza)

Mythes et légendes du Pays Basque Sorginak: Lorsque les Basques « parlaient » avec leurs morts…

En pays basque, la maison (Etxe) est un lieu sacré. On y vit mais on y meurt aussi. Avant le christianisme, la maison servait de tombe familiale. Elle était le lieu de sépulture de ses habitants. Elle était donc la demeure des vivants mais aussi des défunts. Un lieu que venaient visiter les esprits des disparus. On l’orientait de façon à ce qu’elle soit en contact avec la lumière divine et on y pratiquait de nombreux rites religieux. On y faisait des offrandes aux morts, aux âmes des ancêtres qu’on pouvait alors apercevoir sous la forme de lumières, de rafales ou de coups de vent, d’ombres, de nuées ou de bruits étranges. Il est dit que même encore, elles peuvent resurgir dans la nuit…

Mythes et légendes Pays Basque: Gizotso: Des mythes qui entourent le Pays Basque La mythologie basque est belle et bien présente, même de nos jours. Elle est d’ailleurs riche en divinités de toutes sortes. Sugulna, le dragon de Lissague est sans conteste l’animal fantastique le plus connu. Hydre à trois têtes sorti des flancs de la Rhune, il répandit la terreur et fut vaincu par le chevalier Gaston-Armand de Belsunce au péril de sa vie. La contrée ravagée par le monstre prit le nom de Hiruburu (« trois têtes »). D’où le nom de St Pierre d’Irube. On peut encore voir La Fontaine du Dragon où le combat s’est déroulé au 14 ème siècle.

Mythes et légendes Pays Basque Gaueko: Le mauvais génie de la nuit. Inguma, le génie maléfique qui visite les dormeurs pour les étrangler sauf si on l’a chassé en récitant la formule magique avant de se coucher. Et bien d’autres figures légendaires tels que les Laminaks, sortes de lutins bienveillants. Et le Baxajaun, véritable seigneur de la forêt et grand monstre couvert de poils qui n’aime que la chair des chrétiens, mais qui prévient les bergers à l’approche d’un orage. Il y a aussi Torto l’horrible cyclope qui dépèce les jeunes-gens, ou encore le dragon Herensugue qui mange les troupeaux.

Mythologie Pays Basque Herensugue dragon: L'Herensugue est un dragon légendaire issu de la mythologie basque. Ce monstre fantastique est présent dans de nombreuses légendes et histoires du Pays basque. Le nom "Herensugue" provient des mots basques "heren", qui signifie "chaîne" ou "lien", et "suge", qui signifie "serpent" ou "dragon". Ce nom suggère que l'Herensugue est un dragon enchaîné ou lié.

Selon les légendes, l'Herensugue est un dragon redoutable qui réside généralement dans les grottes, les rivières ou les lacs. Il a souvent une ou plusieurs têtes et crache du feu ou de la fumée. Il est également décrit comme ayant des pattes de lion, des ailes de chauve-souris et une longue queue serpentine. L'Herensugue est craint pour sa force et son pouvoir destructeur, notamment en raison de sa capacité à dévorer les troupeaux d'animaux et à terroriser les populations locales.

Dans certaines légendes, l'Herensugue est vaincu par un héros courageux ou une figure mythologique. Par exemple, on raconte que Saint Michel, protecteur de la région basque, a réussi à enchaîner l'Herensugue et à l'enfermer dans une grotte, mettant fin à ses méfaits.

Marixu, la Dame d’Anboto, la déesse mère qui représente la « nature ». C’est la reine de tous les génies et de toutes les divinités qui peuplent le monde. Elle vit sous terre en haute montagne et rencontre son époux tous les vendredis pour concevoir des orages qui apporteront fertilité ou déshonneur à la terre et au peuple. Marixu est servie par une cour de Sorginak… Les fameuses sorcières qui peuplent le Pays Basque…

Lauburu:

 

La croix Basque, aussi appelée Lauburu, est un symbole distinctif et important de la culture Basque. Son nom signifie littéralement "quatre têtes" en Basque, en référence à sa forme composée de quatre branches en forme de virgule. Chaque branche est formée de trois demi-cercles et les branches sont généralement disposées en spirale, donnant l'impression d'un mouvement rotatif.

L'origine exacte de la Lauburu est incertaine, mais on sait qu'elle remonte à plusieurs siècles. Elle pourrait avoir des racines pré-chrétiennes et être liée à des symboles solaires trouvés dans d'autres cultures, comme le svastika. Bien que spécifique à la culture Basque, des symboles similaires ont été trouvés dans d'autres régions, notamment en Asie et en Europe.

Il existe plusieurs interprétations de la signification de la Lauburu. Certaines personnes pensent qu'elle représente les quatre éléments essentiels (air, eau, feu et terre), tandis que d'autres la considèrent comme un symbole du cycle de la vie et des saisons. La Lauburu est souvent considérée comme un symbole solaire, représentant la rotation du soleil, du ciel et de la terre.

La Lauburu est fréquemment utilisée dans l'art, l'architecture et les objets de la culture Basque. On la trouve souvent sur des monuments funéraires, des façades de maisons, des bijoux, des textiles et des objets de décoration. Ce symbole est également utilisé lors de cérémonies et de fêtes traditionnelles pour représenter l'identité et l'unité du peuple Basque.

En tant que symbole de protection, de chance et de prospérité, la Lauburu est souvent utilisée pour protéger les maisons et les personnes contre les mauvais esprits et les forces négatives. Dans certains cas, elle est également associée à la fertilité et à la croissance.

Pour conclure, la croix Basque, ou Lauburu, est un emblème majeur de la culture Basque. Bien que son origine et sa signification exactes puissent varier, elle est généralement perçue comme un symbole solaire et protecteur. La Lauburu est largement utilisée dans l'art, l'architecture et les objets du quotidien au Pays Basque, témoignant de l'identité et des traditions de cette région unique.

 

Pour approfondir votre connaissance des mystères, des mythes et des légendes du Pays basque, voici quelques suggestions d'activités et de lieux à visiter :

  1. Visitez les grottes de Zugarramurdi : Situées en Hegoalde (Pays basque du sud), ces grottes sont connues pour leur association avec les sorcières Basques. Un musée des sorcières est également situé à proximité, offrant un aperçu fascinant de l'histoire des sorcières et de la chasse aux sorcières dans la région.

  2. Découvrez la mythologie Basque : La mythologie Basque regorge de figures légendaires et de créatures fantastiques. Pour en apprendre davantage, consultez des ouvrages et des articles sur le sujet, ou participez à des visites guidées et des ateliers organisés par des centres culturels locaux.

  3. Explorez les sites sacrés et les lieux de culte : Le Pays Basque compte de nombreux sites sacrés et lieux de culte, tels que des ermitages, des églises et des chapelles. Visitez ces lieux pour vous imprégner de l'atmosphère spirituelle et en apprendre davantage sur les croyances et les pratiques religieuses locales.

  4. Assistez à des festivals et des événements culturels : Tout au long de l'année, le Pays Basque accueille divers festivals et événements culturels qui célèbrent les mythes, les légendes et les traditions locales. Ne manquez pas l'occasion d'y assister pour vous immerger dans la culture basque et découvrir les récits qui façonnent l'identité de cette région.

  5. Parcourez les sentiers de randonnée et les paysages naturels : Le Pays Basque offre de magnifiques paysages naturels, des montagnes aux plages en passant par les forêts. En parcourant ces paysages, vous aurez l'occasion de découvrir des lieux liés aux mythes et aux légendes locales, tels que des sources sacrées, des rochers et des arbres remarquables.

  6. Rencontrez les habitants et écoutez leurs histoires : Les Basques sont fiers de leur culture et de leurs traditions. En discutant avec les habitants, vous pourrez entendre des récits et des légendes transmis de génération en génération. N'hésitez pas à poser des questions et à partager vos propres expériences.

En somme, pour découvrir les mystères, les mythes et les légendes du Pays Basque, il est important de s'immerger dans la culture locale et de participer activement aux activités proposées. En vous intéressant à l'histoire, aux croyances et aux traditions de cette région fascinante, vous en apprendrez davantage sur les racines de son identité et sur les récits qui continuent de la façonner aujourd'hui.

 

 

Ps: Si vous passez par notre beau Pays Basque, venez découvrir une activité, HORS PIEGE A TOURISTES ! Une activité UNIQUE et que vous ne ferez pas dans tous les coins du monde, une vrai visite dans le monde des sorcières au 21 eme siècle ! EXCEPTIONNEL.

 

Site internet: Marche des sorcières.  

https://www.facebook.com/herrialdeSorcieres

 

 

 

 

Idée Cadeaux : Mug basque magique !

 

 

Je vous mets à disposition une google-maps:

Pour vous faciliter les recherches sur nos beaux villages ainsi que les villes citées pour les légendes.

 Ongi ettori.